Home / Culture / Zouhair Magour met en exergue l’intérêt de bien parler allemand au Maroc

Zouhair Magour met en exergue l’intérêt de bien parler allemand au Maroc

En marge de l’exposition « l’allemand ouvre ses portes » qui a été organisée à  Tanger la semaine dernière, M. Zouhair Magour, président de la DMG, rappelle dans cet entretien l’importance pour les Marocains de bien parler la langue de Goethe.

Que représente pour vous l’organisation de cette exposition?
L’exposition de l’institut Goethe «l’allemand ouvre des portes» à été organisée avec l’Institut Goethe en tant que partenaire crucial de la DMG, qui est un acteur actif dans le domaine académique et culturel au Maroc. L’exposition est liée à un effort énorme et un engagement remarquable, et je suis sûr et certain qu’elle constitue une bonne initiative avec des effets avantageux sur les Marocains et les élèves en particulier.

Est ce qu’il est devenu primordial, pour les élèves et les hommes d’affaires marocains, d’apprendre la langue allemande?
Le Maroc, pays ouvert sur l’Europe et le monde, aux niveaux commercial, diplomatique, touristique, etc. connaît actuellement un développement continue des langues étrangères. L’apprentissage de la langue allemande, la langue de Goethe, la langue la plus parlée en Europe, connait depuis 2013 une progression concernant le nombre des étudiants qui apprennent cette langue. La DMG a constaté une augmentation permanente en nombre des inscriptions: à la fin de l’année 2013, 80 étudiants étaient inscrits à la DMG, à la fin de l’année 2014, la DMG a constaté 130 étudiants inscrits, à la fin de l’année 2015, ils étaient 180, en décembre 2016, la DMG a enregistré 145, et en décembre 2017, le nombre s’élevait à 165 étudiants inscrits. Cette croissance est due à la politique d’immigration d’Allemagne pour attirer les étudiants, les cadres et les professionnels vers le marché académique et allemand. Durant le semestre d’hiver de l’année 2016/2017, 358.895 étudiants étrangers étaient inscrits aux écoles supérieures en Allemagne.

Que fait la DG dans ce sens?
Dans le cadre du partenariat Maroc – Allemagne, le Maroc à été, l’année dernière une cible de l’Allemagne pour choisir 120 Marocains pour faire une formation professionnelle en hôtellerie et gastronomie dans ce pays européen, le projet était organisé par la GIZ en partenariat avec l’anapec au Maroc, et l’Allemagne a choisi le Maroc parmi beaucoup d’autres pays, ce que signifie que le Maroc et les Marocains représentent un potentiel important pour le marché européen et spécifiquement allemand. L’une des conditions de la candidature était d’avoir déjà atteint le niveau A2, mais les niveaux B1 et B2 était préférables. Cela veut dire qu’avoir des connaissances en langue allemande constitue un aspect positif et un avantage compétitif.  Ce projet s’est déroulé dans les meilleures conditions et était couronné d’un succès grâce à l’engagement du Goethe Institut et son partenaire la DMG et la volonté des candidats qui ont appris l’allemand avec grand intérêt, application et assiduité pour donner une bonne image sur le Maroc.

Il y a aussi des formations spécialement dédiées aux entreprises. En quoi consistent- elles?
Il y a quelques semaines, la DMG a reçu une demande de l’entreprise Auto Nejma, sise à Tanger, pour former le personnel d’auto Nejma sur le plan national en allemand, cela signifie que l’intérêt à l’apprentissage s’accroît de plus en plus. La DMG a reçu également  beaucoup de demandes provenant des grands hôtels à Tanger pour former le staff en allemand.

Propos recueillis par Abdeslam Reddam

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *