Home / Tourisme / Yahya El Abbassi, patron de Casbah Tourism Development: « La plus importante leçon que j’ai apprise du CRT se résume dans le proverbe «Rien ne sert de courir, il faut partir à point» »

Yahya El Abbassi, patron de Casbah Tourism Development: « La plus importante leçon que j’ai apprise du CRT se résume dans le proverbe «Rien ne sert de courir, il faut partir à point» »

Tout jeune et affichant un dynamisme exceptionnel, Yahya El Abbassi, ancien cadre du CRT, vient de créer sa propre société spécialisée en développement touristique. ‘Casbah Tourism Development’ fera très certainement parler d’elle.

Vous avez créé la société Casbah Tourism Development, après un passage au CRT Tanger-Tétouan-Al Hoceima.  Qu’est ce qui vous a réellement motivé pour réaliser ce projet?

Tout d’abord, tout a commencé par la formation à l’ISITT, là où j’ai reçu une solide formation en matière de savoir, de savoir-être et de savoir-faire. Ensuite, mon projet est le résultat de mes différentes expériences, des plus anodines aux plus importantes, que ce soit celles où j’étais «observateur» ou celles où j’étais chargé de dossiers. Et finalement, c’est l’amour de l’entrepreneuriat. Avec ses échecs et ses réussites. Ses hauts et ses bas. 

Sur quels types de projets comptez-vous travailler et pourquoi?

Généralement, sur tous les projets de développement de l’offre, de produits spécifiques, de promotion et marketing touristique. Que ce soit au niveau du développement stratégique de projet, la planification ou l’exécution.

Quelles sont les « leçons » que vous n’allez jamais oublier lors de votre passage au CRT TTA? 

Le CRT-TTA est une école où j’ai eu le privilège de travailler sous la supervision de MM. Boucetta et Ragala. Il fallait travailler avec l’équipe du CRT pour mener à bon terme plusieurs projets avec différents niveaux de complexité, et ce n’est pas un acteur privé qui en profite, mais toute une destination, toute une profession, voire même toute la chaîne de valeur touristique.  La plus importante leçon que j’ai apprise se résume dans le proverbe «Rien ne sert de courir, il faut partir à point».

En tant que jeune professionnel, quels sont à votre avis les chantiers les plus urgents à accélérer pour que Tanger et sa région redeviennent une grande destination touristique?

Ma certitude, avec le recul et la modeste expérience acquise, est que Tanger et sa région continueront à percer en tant que destinations touristiques importantes au Maroc. Et il est de notre devoir d’accompagner son développement. 

Dans le court terme, le meilleur moyen pour soutenir la région est de soutenir sa Bourse du Tourisme, organisée le 19 et 20 octobre prochains. Une demande internationale composée de plus de 150 opérateurs sera présente à Tanger, et il est nécessaire que les professionnels participent activement afin de mettre en avant leurs produits et puissent faire d’une pierre deux coups: Développer leur business et développer les flux touristiques sur nos destinations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *