Home / Economie / Université Abdelmalek Essaadi:Entre l’enthousiasme de Big data & soft skills et les voiries du CHU

Université Abdelmalek Essaadi:Entre l’enthousiasme de Big data & soft skills et les voiries du CHU

Le CHU, où les cours ont été lancés lors de la rentrée 2016-2017 au sein de la FST de Tanger, sera probablement inauguré durant cette année ou début 2019. Selon des sources proches de l’Université Abdelmalek Essaadi, les bâtiments sont fin prêts et le déménagement des cours pourrait intervenir prochainement. Des travaux de voirie restent à finaliser avant que le Centre ne soit pleinement opérationnel.

Par ailleurs, pour cette rentrée, la même université propose 210 filières, soit 10 de plus que l’an dernier. Et parmi les nouveautés de cette rentrée, les filières de l’audit financier, du management des organisations, du Big data et même des systèmes embarqués pour automobile, entre autres. L’Université s’est même lancée dans la formation liée à l’éducation avec 8 filières pour la formation d’enseignants et instituteurs.

En plus de la formation théorique et pratique, l’Université Abdelmalek Essaadi entend se pencher de plus près sur les soft skills de ses étudiants.

L’expérience des Career Centers, ouverts avec l’appui de l’USAID (dont l’un est installé à l’Ensat de Tanger) a démontré son potentiel. Le Centre a accueilli depuis son lancement en 2016 plus de 6.000 étudiants et lauréats. L’objectif est de créer une année préparatoire pour faciliter l’intégration des bacheliers au monde de l’université, avec une attention particulière pour les langues et le savoir-être, ainsi que pour les techniques de communication.

Sur le plan régional, et en attendant la construction d’une faculté polydisciplinaire à Ksar Kébir, investissement prévu à l’horizon 2020, les étudiants de la première année en droit arabe sont accueillis cette année dans un amphi aménagé au sein de la maison des jeunes de Ksar Kébir, avec une capacité pour 500 étudiants. L’initiative vient répondre à la forte demande des bacheliers de Ksar Kébir, qui étaient orientés à la faculté polydisciplinaire de Larache. Et leur nombre dépasse les 3000 étudiants!

Al Hoceima, elle aussi, aura son lot de nouvelles installations. L’Université prévoit d’y installer à l’horizon 2021 une faculté polydisciplinaire et une école nationale de commerce. Elles s’ajoutent à la FST et à l’Ensa qu’accueille déjà Al Hoceima. Cette ville, ainsi que sa région, apportent cette année, à elles seules, 2.300 étudiants parmi les 17.000 nouveaux inscrits de l’ensemble de la région.

Cette rentrée coïncide aussi avec l’intégration des établissements d’Al Hoceima sous la houlette administrative de l’Université Abdelmalek Essaadi. Les étudiants qui avaient auparavant le choix de s’inscrire dans les facultés dépendant de l’Oriental ne pourront plus le faire.

Dorénavant, c’est bien au niveau des établissements de la région du Nord que les étudiants issus d’Al Hoceima devront s’inscrire pour poursuivre leurs études. Tanger n’a pas été en reste. Deux nouveaux amphis y seront inaugurés, et 4 autres le seront au courant de l’année, soit une capacité additionnelle de 1.500 places.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *