Home / Gazette maritime / Troisième rencontre annuelle de l’O.A.Z.F: Tanger-Med poursuit son accompagnement des Zones Franches Africaines

Troisième rencontre annuelle de l’O.A.Z.F: Tanger-Med poursuit son accompagnement des Zones Franches Africaines

Une délégation de Tanger Med (TMSA), conduite par le président Fouad Brini, prend part à la troisième rencontre annuelle de l’Organisation africaine des zones franches (AFZO) qui s’est tenue à Abidjan de jeudi 20 au Samedi 22 septembre.

La nouvelle rencontre de l’AFZO est placée cette année sous le thème « Economic Zones and Free Zones’ contribution to sustainable economic development in Africa », et bénéficie du soutien et de la contribution du ministère de l’Industrie de la République de Côte d’Ivoire.

La création « de zones économiques spéciales » en Afrique pourrait permettre d’attirer plus d’investisseurs sur le continent qui n’a bénéficié que de 42 milliards de dollars d’investissements en 2017, un chiffre très bas, estiment des experts de l’Organisation Africaine des Zones Franches (AFZO).

Les zones économiques spéciales offrent des conditions plus avantageuses pour les entreprises que dans le reste du pays, par exemple du point de vue douanier ou fiscal.

Elles peuvent contribuer à la création « de dynamiques industrielles en Afrique » et « aider à l’attractivité d’un pays et à son industrialisation« , a déclaré vendredi Fouad Brini, président de Tanger-MED et de l’AFZO, lors de l’ouverture des rencontres des « Zones économiques africaines », réunissant 30 pays du continent à Abidjan.

« Les investissements en Afrique au niveau industriel doivent progresser et nous devons compter sur nous-mêmes pour le faire » et créer ainsi de l’emploi et de la richesse, a-t-il poursuivi.

De son côté, le ministre ivoirien du Commerce et de l’Industrie Souleymane Diarrassouba a souligné « la nécessité pour le continent africain de prendre de toute urgence des mesures permettant de faire progresser l’industrialisation durable en tant qu’élément clé de la diversification et de la résilience des économies, mais surtout de la création de valeur ajoutée, d’emplois décents et de réduction significative de la pauvreté« .

A l’instar des dragons asiatiques, les pays africains multiplient les créations de zones franches pour développer leur industrie. Au Maroc, Tanger Med est le développeur d’une plateforme industrielle de plus de 2000 hectares constituée de 6 zones franches et zones économiques de référence à l’échelle du continent. Première Zone Franche Industrielle en Afrique (selon le Classement Financial Times 2017), Tanger-Med abrite près de 1000 entreprises en activité qui représentent un volume d’affaires d’export annuel de 6400 millions d’euros dans différents secteurs tels que l’automobile, l’aéronautique, la logistique, le textile et le commerce. Il constitue également un hub logistique mondial, situé sur le Détroit de Gibraltar et connecté à 186 ports mondiaux. Egalement premier port à conteneurs en Afrique (Classement «Container Management» 2018), Tanger-Med offre des capacités de traitement pour 9 millions de conteneurs, transit de 7 millions de passagers et 700.000 camions TIR, et l’export de 1 million de véhicules.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *