Home / Gazette maritime / Tanger-Med: APM Terminals Med Port accueille son premier navire

Tanger-Med: APM Terminals Med Port accueille son premier navire

APM Terminals MedPort Tangier a accueilli son premier navire, le M/S Taasinge Maersk et ceci pour effectuer un test grandeur nature d’une opération commerciale de traitement d’un navire porte-conteneur et préparer la mise en service officielle du Terminal.

Ce test grandeur nature a permis l’entrée officielle en service également des remorqueurs SVITZER CHEFCHAOUEN et SVITZER TETOUAN et de la pilotine OUED ALIANE.

Les équipements du nouveau terminal ont pu également être testés avec des opérations de chargement et déchargement de plusieurs conteneurs.

Le nouveau terminal d’APM au port Tanger-Med démarrera ses activités en janvier 2019. Installé au sein de l’extension du complexe portuaire à TangerMed II, il a récemment reçu ses premiers portiques de quai, énormes grues destinées à charger et décharger les porte-conteneurs.

Ces grues, de véritables mastodontes de 105 tonnes et de 144 mètres de haut sont le nec plus ultra en la matière, des engins dont la particularité est d’être télécommandables à distance. Elles seront gérées depuis un bâtiment mitoyen qui servira de quartier général et centre de commandement. Ce bâtiment sera équipé de postes à commandement pourvus de manettes semblables à celles des consoles de jeux. De là seront commandés les portiques de grues mais aussi les cavaliers et les camions autonomes. Leur rôle est de superposer les conteneurs sur les quais et assurer le transfert entre portiques et quais.

Le terminal devra en recevoir une soixantaine dans les prochains mois. Selon Denis Olsen, directeur général de APM Terminals Medport Tangier, la société en charge du terminal à transbordement, l’un des avantages de cette configuration est de permettre une plus grande productivité et un gain de temps au moment de charger et de décharger les porte-conteneurs. Comme dans d’autres secteurs, le temps vaut de l’or pour APM et toute minute gagnée au moment de l’amarrage et la manutention des bateaux est très importante. Un défi d’autant plus pressant que la capacité des gros porte-conteneurs ne cesse de grandir.

Actuellement, les plus grands d’entre eux affichent des capacités de près de 22.000 conteneurs standard, des bâtiments que le port Tanger-Med peut accueillir sans problème. Mais avec les grues de la génération précédente avec une moyenne de 24 mouvements par heure, le temps d’escale pourrait s’allonger. Les nouvelles grues devront permettre d’avoir une longueur d’avance.

D’un type double, elles pourront effectuer deux opérations en même temps et atteindre une moyenne de 40 mouvements par heure. Les systèmes d’aide permettent aussi un meilleur traitement et une réduction des risques, la sécurité étant l’un des principaux soucis de l’opérateur portuaire. Déjà, les opérateurs de cette grue pourront pousser un ouf de soulagement.

Dans les grues de la génération précédente, la position de travail était peu confortable perchée à 65 mètres de haut avec la tête penchée vers le bas d’où de nombreux problèmes pour les opérateurs et des shifts de travail plus courts, un inconvénient éliminé avec les nouvelles grues.

Pour APM, l’accroissement du commerce international est une aubaine. Cette envolée du trafic permet une meilleure exploitation des terminaux actuels mais aussi une recherche de capacités additionnelles aiguisant l’appétit du géant mondial. C’est le cas dans le Détroit de Gibraltar où APM exploite des terminaux dans ses deux rives à Algésiras et TangerMed. L’actuel chantier de terminal qui devra entrer en service en janvier prochain porte sur 1200 m linéaires de capacité, mais il est probable que l’option d’une extension de 400 mètres supplémentaires soit prise au plus vite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *