Home / Actualité / Route de Merkala: L’axe mortel a encore tué !

Route de Merkala: L’axe mortel a encore tué !

Un nouvel accident à eu lieu, il y a quelques jours sur la route de Merkala où une voiture a percuté de plein fouet deux jeunes personnes. Il s’agit d’un énième accident qui a eu lieu sur cette route que tout le monde juge trop dangereuse. En effet plusieurs accidents ont déjà eu lieu sur cette artère faisant souvent des victimes mortelles.  La route de Merkala aménagée, il y a quelques années représente un très bon projet qui vise à rendre moins difficile et encombrante la circulation routière dans le centre-ville de Tanger. Sauf qu’en l’aménageant,  le département responsable et les autorités locales n’ont jamais pensé à la doter de moyens de sécurité obligeant les conducteurs des véhicules à y rouler à basse vitesse. Le manque de panneaux de signalisation et surtout de dos d’ânes laisse le champ libre à ce qui ressemble à des courses entre différents véhicules.

Construite pour absorber les nombreux embouteillages qui ont lieu sur les différents axes routiers du centre-ville et assurer un nouveau passage plutôt calme, la route de Merkala est devenue l’axe préféré des jeunes  à la recherche de cette sensation d’adrénaline en poussant au maximum sur la pédale de la vitesse de leurs voitures. Résultat, la mauvaise lecture des virages de cette route fait des ravages parmi ces conducteurs et leurs nombreuses victimes.

Le nombre croissant des accidents sur cette route mortelle appelle à une prise de conscience chez les utilisateurs de cet axe, mais aussi à l’obligation, de la part des autorités de tutelle, de prendre des mesures préventives avant qu’il ne soit  trop tard pour limiter les dégâts humains et matériels causés par les accidents.

Que faire alors en réaction à ce nouvel acte dramatique ? Les autorités de tutelle, la police de la circulation routière en l’occurrence, doit absolument lancer une campagne de prévention en installant des radars dans les deux sens de cette route. Pourquoi pas des dos d’âne aussi et des caméras. Il aurait été préférable qu’en construisant cet axe routier, les ingénieurs des Travaux publics aient pensé à séparer les deux axes par un petit mur en hauteur, comme c’est le cas sur les autoroutes. En matière d’espace, ce n’est pas ce qui manque à Merkala. Mais le mal est déjà fait et il faut le réparer actuellement en imposant une réglementation ferme en matière de vitesse. Les agents qui se cachent à la sortie du port, près de l’ancienne gare de l’ONCF, pour attraper les conducteurs qui ne respectent pas les signalisations d’arrêt obligatoire, n’ont qu’à monter la garde sur cet axe à la hauteur de ses deux virages de la mort. Les gens iront moins vite et il y aura moins d’accidents et moins de victimes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *