Home / Economie / Région Tanger-Tétouan-Al Hoceima: 2 millions de dirhams pour étudier l’impact de la contrebande

Région Tanger-Tétouan-Al Hoceima: 2 millions de dirhams pour étudier l’impact de la contrebande

L’agence régionale pour l’exécution de projets de Tanger-Tétouan-Al Hoceima a lancé un appel d’offres pour l’élaboration d’une étude sur «l’impact du marché de la contrebande depuis Ceuta sur l’économie et la population du Nord».

Lancée en juillet dernier, l’étude sera rémunérée à hauteur de 1,9 million de dirhams, rapporte l’agence de presse espagnole EFE. En cas d’attribution, elle sera la première étude officielle à se pencher sur cette thématique. Elle devra notamment étudier le nombre de personnes impliquées dans ce réseau, la valeur globale des biens qui traversent la frontière, le type de produit et le fonctionnement des circuits commerciaux, précise la même source.

De plus, l’étude inclura les recettes douanières et fiscales marocaines en la matière, l’impact sur le secteur industriel régional et national, ainsi que les répercussions sur la santé et la sécurité du consommateur, en plus d’une stratégie détaillée pour lutter contre ce phénomène.

Aussi, l’étude en question va  se focaliser sur l’évaluation de l’impact des mesures prises antérieurement par l’Etat pour la lutte contre ce phénomène (diminution des taxes douanières, contrôle, sensibilisation des consommateurs…), afin d’identifier les défaillances. Un benchmarking avec des pays ayant déjà appliqué des stratégies pour la lutte contre ce phénomène est également d’une grande valeur ajoutée. Nombreux sont les pays ayant réussi à éradiquer ou atténuer l’ampleur de ce phénomène. Nous ne cesserons d’ailleurs jamais de le répéter, la lutte contre la contrebande au Maroc est une question de volonté politique plus que de moyens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *