Home / Gazette maritime / Port de Tarifa: La modernisation qui s’impose

Port de Tarifa: La modernisation qui s’impose

Des responsables de l’Administration portuaire de la baie d’Algésiras et le port de Tanger-Ville ont maintenu une réunion à Tarifa, pour étudier les moyens d’améliorer le système de contrôle des voyageurs relatif à la ligne régulière de transport de passagers Tarifa-Tanger ville.

Faut-il rappeler que cette même ligne a été fermée durant plusieurs jours, la semaine dernière à cause des rafales de vent qui ont perturbé le trafic sur la zone du détroit de Gibraltar. Ce n’est pas la première fois que le petit port de Tarifa arrête toutes ses activités à cause du vent. L’année dernière, la liaison entre Tarifa et Tanger a été perturbée à plusieurs reprises et seule la ligne reliant Algésiras à Tanger Med permettait la continuité de cette liaison maritime entre les deux rives du détroit.

Ce n’est pas la première fois que cette situation arrive sur le détroit de Gibraltar. En juin aussi, les ports de Tanger-ville et de Tarifa sont restés déconnectés pendant plusieurs jours à cause du mauvais temps, d’où la réflexion des experts pour trouver une solution à cet handicap. La liaison sur entre les deux rives du détroit de Gibraltar tombe souvent en panne. Les vents forts obligent les bateaux à arrêter les connexions maritimes reliant les deux rives, ce qui occasionne des pertes considérables pour les compagnies de transport, les clients passagers et le transport des marchandises.

Certes il y a quelques décennies la nécessité d’avoir des moyens de transport maritime plus rapides a conduit à la création d’une nouvelle génération de navires de passagers, appelés «fast ferries». Mais la question est maintenant de savoir comment développer des versions plus performantes des fast ferries pour faire face aux exigences mondiales toujours plus grandes.

Le projet NORMA de l’UE vise à répondre à la nécessité pour l’industrie navale de rester compétitive au niveau mondial. Développer des technologies visant à élargir le marché des fast ferries constitue dès lors un défi non seulement technique mais aussi économique. Les nouveaux fast ferries devront être plus rapides et plus légers, mais devront également offrir des améliorations en termes de confort des passagers et de réduction du bruit. 

Mais en parallèle, l’idéal serait que les autorités portuaires andalouses investissent dans la modernisation du petit port de Tarifa, lui permettant de pouvoir accueillir des navires même quand il fait mauvais temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *