Home / Gazette maritime / Opération Marhaba 2018: Plan de flotte et meilleurs prix: Boulif utilise un huissier de justice pour le contrôle des prix

Opération Marhaba 2018: Plan de flotte et meilleurs prix: Boulif utilise un huissier de justice pour le contrôle des prix

Pour comprendre l’importance du rôle de la compagnie FRS…

Motril s’attend à recevoir cette année 185.000 passagers et 44.000 véhicules

 

C’est par huissier de justice, que le Ministère de l’Equipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau a demandé aux compagnies maritimes opérant au Maroc de lui communiquer leurs tarifs officiels pour la traversée sur les différentes lignes maritimes reliant le Maroc à l’Europe.

Ainsi, face à la hausse des prix de la traversée, dont s’est fait largement échos la presse nationale et les nombreuses réclamations des Marocains Résidents à l’Etranger, le Ministère a décidé d’interpeller les compagnies maritimes non pas pour baisser leurs tarifs, mais pour les lui communiquer pour qu’il puisse les surveiller.

Le Ministère qui peine toujours à trouver un nouveau directeur à l’ISEM depuis bientôt deux ans et qui n’arrive pas non plus à impulser un nouveau souffle à la Direction de la Marine Marchande qui sombre chaque jour un peu plus, avec une directrice aux abonnés absents, semble vouloir assurer le service minimum avec cette initiative. 

Sur sa page officielle, le secrétaire d’Etat chargé du Transport Mohamed Najib Boulif a affirmé que plusieurs citoyens l’ont contacté pour dénoncer la hausse des prix de la traversée entre le Maroc et l’Espagne. «Après avoir pris contact avec les compagnies maritimes, je vous fais part des prix officiels de la traversée qui seront surveillés de près par le ministère pendant toute la saison», a-t-il tranché. Et d’ajouter que toute compagnie qui changera les prix sera lourdement sanctionnée.

Afin d’aider les MRE et les nationaux à obtenir le meilleur prix pour la traversée du détroit, la directrice de la marine marchande nous a fait parvenir les tarifs de la traversée relevés le 4 juillet dernier par huissier de justice chez plusieurs compagnies maritimes marocaines et espagnoles.

Tanger Ville-Tarifa via InterShipping (Maroc)

-1 passager= 400 DH (Aller-simple) et 660 DH (Aller-Retour).

-Voiture plus 1 passager= 1.620 DH (AS) et 2.920 (AR) DH.

-Voiture plus 2 passagers= 1.920 DH et 3.240 DH.

-V +3= 2.220 DH et 3.540 DH.

-V+4= 2.520 DH et 3.840 DH.

Tanger Med-Algésiras via Inter Shipping

-1 passager= 280 DH (Aller-simple) et 460 DH (Aller-Retour)

-V+1= 1.370 DH et 2.340 DH

-V+°2= 1.470 DH et 2.620 DH

-V+3= 1.570 DH et 2.900 DH

-V+4= 1.670 DH et 3.180 DH

Tanger Med-Algésiras via AML (Maroc)

-1 passager= 340 DH (Aller-simple) et 460 DH (Aller-Retour)

-V+1= 1.480 DH et 2.420 DH

-V+2= 1.760 DH et 2.860 DH

-V+3= 2.040 DH et 3.300 DH

-V+4= 2.320 DH et 3.740 DH

Tanger Med-Algésiras via Transméditerranéa (Espagne)

-1 passager= 320 DH (Aller-simple) et 475 DH (Aller-Retour).

-V+1= 1.660 DH et 2.485 DH

-V+2= 1.960 DH et 2.940 DH

-V+3= 2.260 DH et 3.395 DH

-V+4= 2.560 DH et 3.850 DH

Tanger Ville-Tarifa via FRS (Maroc)

-1 passager= 390 DH (Aller-simple) et 680 DH (Aller-Retour).

-V+1= 1.970 DH et 3.450 DH

-V+2= 2.340 DH et 4.110 DH

-V+3= 2.710 DH et 4.770 DH

-V+4= 3.080 DH et 5.430 DH

Tanger Med-Algésiras via FRS

-1 passager= 410 DH (Aller-simple) et 710 DH (Aller-Retour).

-V+1= 1.540 DH et 2.750 DH

-V+2= 1.820 DH et 3.250 DH

-V+3= 2.100 DH et 3.750 DH

-V+4= 2.380 DH et 4.250 DH

Tanger Med-Algésiras via Baleària (Espagne)

-1 passager= 340 DH (Aller-simple) et 470 DH (Aller-Retour).

-V+1= 1.640 DH et 2.480 DH

-V+2= 1.960 DH et 2.930 DH

-V+3= 2.280 DH et 3.380 DH

-V+4= 2.600 DH et 3.830 DH

Afin de la mener à bien, un plan prévisionnel de flotte a été mis en place par le ministère de tutelle qui a validé le déploiement de 24 navires pour les 10 liaisons maritimes court et long-courrier.

Nombre de navires et de passagers quotidiens pour l’été 2018:

Ainsi, la ligne Tanger Med-Algésiras qui est la plus fréquentée par les MRE mobilisera 11 navires. Les autres lignes sont: Tanger ville-Tarifa (4), Nador-Almería (3), Nador-Motril et Al Hoceima-Motril (1), TM-Barcelone-Savone (1), TM-Barcelone-Gênes et TM-Barcelone-Sète (1), Nador-Sète et Nador-Barcelone (1).

Pendant cette période estivale, le volume du trafic des passagers variera en fonction des périodes de début de congé ou de fin de vacances, c’est-à-dire entre phases d’entrées et de sorties des frontières.

De l’autre côté du Détroit, les établissements portuaires espagnols s’activent pour la réussite de l’opération Marhaba. Trois millions de MRE devraient traverser le détroit pour rejoindre le Maroc.

L’opération Marhaba, ou traversée du détroit comme la dénomme-t-on du côté espagnol, devrait battre son plein dans quelques jours. À partir du 15 juillet, les autorités espagnoles s’attendent à une intensification du rythme des arrivées des vacanciers marocains de retour au bercail. Toutefois, les dates dites de grande affluence seront du 25 juillet au 4 août, dans la phase aller.

Durant cette période de grand rush, les navires activeront l’accord d’interchangeabilité des billets, qui permet au passager de prendre le prochain navire sortant, quelle que soit la compagnie émettrice du billet. Une mesure mise en place pour une meilleure fluidité du trafic et éviter la congestion du transit. Quant à la phase retour, le grand mouvement du déplacement dans le sens contraire est prévu du 23 au 26 août. Sur ce registre, les autorités espagnoles ont recommandé aux voyageurs d’éviter d’acquérir les billets des points de vente clandestins ou les billets vendus à la sauvette et de privilégier les agences officielles. Il est aussi conseillé de consulter les horaires des départs des navires avant de prendre la route.

Pour cette nouvelle édition de cette importante opération de déplacement, neuf établissements portuaires espagnols participent à cette opération :  Algésiras ( qui s’accapare la plus grosse part du trafic), Tarifa, Malaga, Motril (Granada), Almeria, Alicante et Valence. De fait, les autorités des établissements portuaires du sud espagnol rivalisent pour attirer cette clientèle marocaine.

Le port de Malaga, qui s’est joint récemment à cette opération, a réaménagé son espace afin de pouvoir accueillir les MRE de transit, et ce, en agrandissant la zone d’embarquement. Dans ce terminal, les compagnies Trasmediterranea et Balearia ont renforcé leur flotte pour pouvoir transporter environ 2.000 passagers par jour à partir de ce port de la province de Malaga. De son côté, le port d’Almeria, disposant de quatre lignes à destination de Mélilia et Nador, a adopté un plan spécial permettant le transport de plus de 93.000 passagers durant les phases de grande fréquentation. Quant au port de Motril, l’un des derniers arrivants sur la scène de l’opération Marhaba, il s’attend à recevoir cette année 185.000 passagers et 44.000 véhicules. Cette administration portuaire a débloqué une enveloppe budgétaire d’1 million d’euros pour mettre à niveau ses installations afin de pouvoir accueillir les vacanciers dans les meilleures conditions et offrir des services supplémentaires comme le wifi gratuit dans l’enceinte de cet établissement, souligne-t-on auprès de cette infrastructure portuaire.

Dans ce port, la compagnie FRS est le transporteur leader incontestable sur la ligne reliant ce port andalou à celui de Tanger Med. En effet, que ce soit sur le segment ‘passagers’ ou celui du ‘Fret’, FRS assure pleinement ses devoirs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *