Home / Gazette maritime / Méditerranée: Un nouveau projet pour l’amélioration de la connectivité maritime

Méditerranée: Un nouveau projet pour l’amélioration de la connectivité maritime

L’Union pour la Méditerranée (UpM) a lancé le projet «TransLogMed» à l’occasion de la première Conférence méditerranéenne sur le transport maritime et la logistique, qui s’est tenue les 8 et 9 mai à Ismaïlia (Égypte).

Le projet encouragera, sur une période de cinq ans, des solutions porte-à-porte multimodales et durables en mettant en œuvre des programmes de formation et de transfert de connaissances certifiés pour plus de 1000 professionnels du secteur des transports et de la logistique en Algérie, en Égypte, en Jordanie, en Italie, au Maroc, en Espagne et en Tunisie. Le but de TransLogMED est de contribuer au développement d’un réseau d’infrastructure de transport efficace, interopérable et durable dans la région euro-méditerranéenne. Certaines activités liées au projet ont déjà commencé dans les ports de Barcelone, de Civitavecchia, de Gênes, de Tanger Med et de Radès, et seront bientôt étendues aux ports de Nador, de Sfax, de Mostaganem, d’Alexandrie, de Damiette, de Port-Saïd et d’Aqaba.

Cette conférence UpM a réuni plus de 300 participants, dont des ministres, des présidents d’autorités portuaires, des responsables d’organisations internationales et d’institutions financières, ainsi que des experts et représentants du secteur privé de la région euro-méditerranéenne. Son but est de mettre en valeur les bonnes pratiques et les réussites en favorisant l’intermodalité et la connectivité dans la région, ainsi que d’explorer les opportunités commerciales potentielles pour le secteur privé.

Le projet TransLogMED, mis en œuvre par l’Escola Europea – Intermodal Transportet, a reçu le soutien unanime des 43 États membres de l’UpM en novembre 2017 en tant que projet prioritaire pour promouvoir une connectivité durable des transports dans la région.

A noter que le volume du trafic des conteneurs à travers la Méditerranée représente environ 30% du trafic global des conteneurs au niveau international, alors que le trafic commercial maritime entre les pays méditerranéens est estimé à 25% du volume du trafic mondial.

Le bassin méditerranéen dispose d’un important potentiel à même de permettre de réaliser un grand niveau d’intégration du commerce maritime entre les deux rives, et qui peut être exploité à travers le renforcement des solutions multimodales et de l’efficacité et la durabilité des services de transport et de logistique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *