Home / Société / Maison de l’art contemporain à Assilah: Itaf Benjelloun & Najoua El Hitmi Deux grandes artistes à redécouvrir jusqu’au 12 mars

Maison de l’art contemporain à Assilah: Itaf Benjelloun & Najoua El Hitmi Deux grandes artistes à redécouvrir jusqu’au 12 mars

« China Arab Silk Road Cultural Road» (Circuit culturel de la Route de la soie arabe-Chine) est la thématique de l’exposition qu’accueille la Maison de l’art contemporain à Assilah, jusqu’au 12 mars 2019. Et ce dans le cadre de la célébration de l’année de la Chine par la MAC A en partenariat avec China Arts & Entertainment Group. L’événement est le fruit d’une résidence workshop ink painting d’artistes de Chine, en compagnie de peintres marocains du Nord qui ont eu le plaisir de partager et d’échanger leurs créations dans une ambiance de convivialité fraternelle.

Cette activité fait suite aux multiples événements organisés à l’occasion du sixième Symposium international d’art contemporain à Briech (Assilah), dédié à la Chine. «L’idée de réaliser ces manifestations est venue après la signature de l’accord de coopération culturelle entre le Maroc et la République populaire de Chine, lors de la visite de Sa Majesté le Roi Mohammed IV à Pékin», souligne la présidente de la MAC A, Ahlam Lemseffer. En effet, depuis leur création, l’Association pour l’art et la culture et la Fondation de la Maison de l’art contemporain mènent une politique d’ouverture et d’échange avec d’autres pays du monde. Ainsi, dans le cadre de la thématique de la Chine, ces institutions ont organisé tout au long de l’année des manifestations artistiques regroupant des artistes chinois et marocains, des résidences, des ateliers de dessin, des workshops de gravure, de céramique et le symposium  international Maroc-Chine la Route de l’art.

«Cet événement fait partie de notre stratégie d’ouverture et d’échange avec d’autres cultures et arts de différents pays. Sachant que la Chine est un pays très connu pour son art, nous avons établi des rencontres entre des peintres marocains de divers styles et tendances avec leurs homologues chinois. C’est une expérience très fructueuse qui a donné lieu à des moments de partage enrichissants pour les uns et les autres, tout en offrant au large public l’opportunité de découvrir les créations artistiques de ce grand pays, la République populaire de Chine», précise Ahlam Lemseffer. 

Cette célébration de la Chine au Maroc a connu la participation des artistes chinois He Jialin, Lin Rongsheng, Guo Ziliang, Li Xiaozhu, Yu Wenjiang, Jiang He et Liu Jian qui ont échangé avec les plasticiens marocains Mohamed Anzaoui, Bouzaïd Bouabid, Saâd Ben Cheffaj, Itaf Benjelloun, André Elbaz, Najoua El Hitmi, Ahlam Lemseffer, Abdelkader Melihi et Mouad Yebari. Le vernissage a été marqué par la présence de ces artistes et d’une importante délégation culturelle de l’ambassade de Chine, puis d’autres délégations culturelles de France, de Tanger et de Tétouan. «En dehors de cette résidence, l’année 2018 a connu la réalisation de trois résidences, notamment un atelier de dessin, un atelier de céramique avec le professeur Chen Guanghui et un autre de gravure. Ces résidences furent d’un grand apport artistique, à travers des activités de création, d’échange et de débats entre les participants. C’est d’ailleurs l’une des aspirations de la MAC A, le développement culturel dans notre pays à travers le partage et la transmission. Le partage par l’organisation d’ateliers, de résidences d’artistes, de symposiums et d’expositions tout au long de l’année. La transmission par les ateliers pour les enfants, les élèves des écoles rurales avoisinantes et les élèves des lycées de la région», ajoute Ahlam Lemseffer. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *