Home / Société / Les véhicules du transport de personnel continuent de tuer sur les routes de Tanger

Les véhicules du transport de personnel continuent de tuer sur les routes de Tanger

L’hécatombe se poursuit. Une semaine après le drame causant la mort de 7 ouvrières, un nouvel accident grave vient secouer les habitants de la ville. Qui mettra fin à cette dramatique situation?
C’est un véhicule de transport de personnel qui, encore une fois, a heurté deux femmes, la trentaine passée et causé la mort d’une d’entre elles, l’épouse d’un fonctionnaire de la sûreté nationale. L’accident a eu lieu sur l’avenue des FAR, route de Rabat. Cet axe routier est très fréquenté par toutes sortes de camions, de bus et de poids lourds.
La jeune femme, âgée de 36 ans qui a survécu à l’accident, souffrirait de graves blessures. Elle a été transférée à l’hôpital Mohammed V de Tanger pour recevoir les soins nécessaires. La dépouille de la victime a été transférée à la morgue du même hôpital.
Selon les premiers éléments de l’enquête, le chauffeur conduisait à une vitesse excessive, perdant ainsi le contrôle du véhicule. Il a été arrêté et conduit à la préfecture de police pour interrogatoire. Une enquête a été ouverte par les autorités.
Faut-il rappeler que le bilan de l’accident de Tanger, entre un autre véhicule de transport de personnel et un train de transport de marchandises, s’élève désormais à sept morts, suite au décès d’une blessée grave, indiquent les autorités locales.
La défunte, présentant des blessures graves, a rendu l’âme lundi 26 février dans une clinique privée de Tanger. Rappelons que le parquet a donné des instructions fermes à la Brigade nationale de la police judiciaire en vue de mener une enquête pour déterminer les responsabilités.
A Tanger le problème du transport de personnel des nombreuses usines est très grave. Les chauffeurs, dans leur majorité, n’ont subi aucune formation et ne sont donc pas des chauffeurs professionnels qui respectent à la lettre le code de la circulation. Habituellement, ces derniers roulent trop vite pour transporter le maximum de personnes dans un temps record. Cela a pour origine l’absence d’investissement par les sociétés de transport qui veulent garder leurs marchés mais sans jamais investir dans de nouveaux véhicules. Ces dernières espèrent ainsi gagner plus de temps et d’argent sans penser à la sécurité des gens qu’elles transportent. D’où les accidents mortels qui ont lieu sur les différentes routes de la ville. Mais il y a surtout cette absence de contrôle de la part de la police qui ferme l’œil sur ces monstres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *