Home / Société / La Crèche des enfants abandonnés de Tanger: Khadija Bouabaidi mérite le soutien total et absolu

La Crèche des enfants abandonnés de Tanger: Khadija Bouabaidi mérite le soutien total et absolu

Khadija Bouabaidi continue de faire la meilleure promotion de la Crèche des enfants abandonnés de Tanger, association qu’elle préside et dont elle défend magnifiquement les intérêts.
Après la visite de la diva Samira Said, la semaine dernière a été également caractérisée par la visite du grand nutritionniste marocain Nabil Layachi. Auparavant, plusieurs autres personnalités ont rendu visite aux enfants de la Crèche de Tanger dans l’objectif de découvrir la vie de ces enfants et d’être les ambassadeurs auprès de différentes institutions et bailleurs de fonds pour subvenir à leurs besoins de plus en plus importants. Au fond, c’est d’abord de l’amour et de l’estime dont ces enfants ont besoin. Des sentiments que Khadija Bouabaidi et tous les membres de l’association qu’elle préside, ne cessent d’offrir et d’assurer dans le seul but que ces « orphelins » ne se sentent jamais abandonnés à leur sort.


Un défi réussi par cette dame si généreuse qui partage avec ses enfants son temps total et ses moyens afin qu’ils puissent mener une vie normale et équilibrée jusqu’à ce qu’elle leur trouve une famille qui les adopte. Là aussi, Khadija Bouabaidi réussit parfaitement bien leur insertion, en leur trouvant très souvent les bonnes familles qui les prennent totalement en charge.


Mais les défis de cette grande dame ne se limitent pas à cela. Elle songe aussi à rendre la vie de ces mômes plus heureuse, depuis l’aménagement du nouveau siège de la Crèche de Tanger, projet rêve devenu réalité dans le cadre des projets du programme Tanger Métropole. Un rêve qui ne sera parfait que quand l’ensemble des partenaires de cette association et toutes ces institutions et ces personnes soucieuses de l’avenir de ces enfants, y participent amplement, de manière à ce que ses hôtes n’y manquent de rien.

Le nouveau siège de la Crèche des enfants abandonnés de Tanger est sincèrement l’un des plus importants projets sociaux de la nouvelle métropole, et il mérite le soutien de tout le monde. Khadija Bouabaidi fait plus qu’un simple effort pour que le sourire ne quitte jamais ces petits visages angéliques, mais l’association a besoin de l’effort de toute la ville. Il s’agit bien des enfants de Tanger et il faut tous les sauver en leur garantissant la meilleure vie et le meilleur avenir.

Abdeslam Reddam

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *