Home / Tourisme / Guides touristiques: Mohamed Sajid préfère toujours les faux

Guides touristiques: Mohamed Sajid préfère toujours les faux

Malgré leurs dures protestations, il y a exactement une année, les guides touristiques professionnels de Tanger ont été choqués de savoir que le ministre Mohamed Sajid a encore revu sa politique visant l’intégration des faux guides dans cette branche si sensible du secteur. Le ministre du Tourisme vient en effet de prolonger de six mois la durée de vie de son projet pourtant très protesté par les professionnels du secteur. En effet, après la première bourde commise, l’année dernière par Sajid qui a ouvert grandes les portes à un nombre très important de personnes devenues guides touristiques après un petit concours et sans aucune formation préalable, le même responsable a remis le même coup il y a quelques jours, ayant sûrement marre des contestations de plusieurs groupes qui se regroupaient presque quotidiennement devant les délégations de son ministère. A Tanger aussi bien sûr.

Alors que tous s’attendaient à des idées novatrices réorganisant le métier de guides touristiques professionnels, notamment par une meilleure prise en charge sociale et une formation avancée, Mohamed Sajid a complètement déçu ces professionnels en voulant reconnaître ces centaines de faux guides qui représentent une vraie menace remettant en question la qualité que l’ensemble des professionnels du secteur espèrent atteindre. Cet projet a été très mal accueilli au sein de toutes les associations des guides touristiques au Maroc. A Tanger, l’association que préside Abdellatif Chebaa el Hadri est spécialement concernée. La nouvelle métropole, qui s’organise également au niveau du secteur touristique, se voit ainsi touchée par cette décision qui risque de remettre en cause pour toujours la qualité des services de cet important secteur. 

Donner accès à d’autres faux guides en les reconnaissant est une très mauvaise décision. Encore une fois, le ministre Mohamed Sajid a uniquement pris en considération le facteur social visant à assurer des emplois à des milliers de faux guides existant au Maroc. Mais cette même décision ne fera que plonger le métier et le secteur tout entier dans une situation qui sera difficile à corriger. Pourquoi? Parce que cette catégorie de personnes manque cruellement de formation et cela pose un grave problème depuis fort longtemps. Les nombreux problèmes existant dans ce sens ne sont plus un secret. A Tanger, le problème des faux guides constitue l’un des obstacles entravant le développement du tourisme dans la région. Plusieurs plaintes de touristes étrangers ont été déposées auprès du département de tutelle et il s’agit en général de touristes mal traités qui ne reviennent jamais au Maroc et font une très mauvaise publicité du tourisme national. Sajid paraît inconscient du degré de la menace enfonçant davantage le doigt dans l’abcès et voulant faire de sorte que la gangrène se développe jusqu’à devenir incurable.

En contrepartie, le ministre qui ne cesse de prouver qu’il ne possède aucune idée sur les stratégies de développement du tourisme, a complètement ignoré qu’il devait tout simplement donner la priorité à la formation des guides professionnels et à l’intégration de centaines de diplômés, lauréats de l’ISITT notamment, pour consolider et renforcer la famille des guides touristiques et faire de sorte que Tanger et sa région, ainsi que toutes les grandes destinations touristiques du Royaume, soient dotées de professionnels maîtrisant leur métier et possédant un grand savoir-faire aussi bien concernant le nombre des langues parlées, que du sens de l’accueil, l’histoire, les particularités et les points forts du produit touristique. Un guide professionnel bien formé et bien pris en charge sait satisfaire un touriste et le fait revenir. Un faux guide le fait fuir. La différence est assez claire. Mais elle paraît bien échapper à Sajid. Pour la deuxième année consécutive !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *