Home / Economie / Entretien avec Oussama Ouassini: Les effets et les aboutissants de l’affaire Carlos Ghosn ($uite)

Entretien avec Oussama Ouassini: Les effets et les aboutissants de l’affaire Carlos Ghosn ($uite)

Préambule

Qui connaît l’autre et se connaît lui-même, peut livrer 100 batailles sans jamais être en péril. 

Qui ne connaît pas l’autre mais se connaît lui-même, pour chaque victoire, connaîtra une défaite. 

Qui ne connaît ni l’autre ni lui-même, perdra inéluctablement toutes les batailles.“ (Sun Tzu)

Quelles sont les raisons qui vous ont poussé à revenir sur l’affaire de Carlos Ghosn?

C’est suite à l’annonce faite par Général Motors, le Lundi 26 Novembre 2018 où Mme Mary Barra, CEO de l’entreprise, a déclaré que General Motors (GM) va fermer 5 usines et licencier plus de 14.000 employés aux Etats-Unis et au Canada.

GM indique s’attendre à 6 milliards de dollars d’économies suite à cette restructuration. 

Des fonds nécessaires aux lourds investissements que requiert sa nouvelle stratégie dans les véhicules autonomes et les solutions de mobilité.

J’ai trouvé ce timing saisissant et chronométré comme une horloge Suisse.

Soit une semaine après l’arrestation du PDG de Renault-Nissan-Mitsubishi ?!?!?!

Pourquoi cela vous a interpellé et qu’est ce qui vous a surpris et vous a saisi?

C’est la motivation de GM à savoir son repositionnement stratégique dans les véhicules autonomes, c’est-à-dire véhicules électriques. 

Pour le secteur automobile, le bouleversement s’annonce aussi radical que le passage de la machine à vapeur au moteur à explosion. L’ouragan qui s’apprête à balayer l’industrie automobile pourrait bien atteindre le niveau 4 (l’avant-dernier sur l’échelle). Alors qu’il y a 3 ou 4 ans, certains constructeurs prédisaient encore un bel avenir aux bonnes vieilles bagnoles à pétrole.

La dernière édition de l’étude «Electric Vehicle Outlook» révèle que la voiture électrique aura plus de 50% de part de marché dès 2040. Le cabinet Roland Berger rapporte plus de 30% dés 2030 et le cabinet Boston Consulting Groupe table a plus de 40% dés 2030, passant de 1,1 million de véhicules électriques vendus en 2017 à plus de 60 millions en 2040. 

La Chine représentera plus de la moitié du marché mondial des véhicules électriques jusqu’à 2030.

Actuellement, l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi détient à peu près 50% de part de marché des véhicules électriques alors que celui de GM est presque inexistant. 

Je laisse le soin à nos lecteurs de faire leurs analyses et de déduire par eux-mêmes. 

Mais Tesla, marque américaine, est le leader dans le domaine des voitures électriques?

Actuellement, la marque TESLA détient 15% de part de marché des voitures électriques. Mais TESLA est nichée dans le haut de gamme comme les Ferrari, Bugatti ou Lamborghini. Avec la future production de masse de voiture autonome, sa part de marché baissera alors que ses bénéfices seront en hausse. 

À part l’hypothèse d’une intervention de GM dans l’affaire de Carlos Ghosn, je ne vois pas l’intérêt que vous éprouvez à cette affaire? 

Oooh que non! l’enjeu est énorme, et l’analyse est double. Une étude monétaire Géo-stratégique et une interrogation nationale se posent. 

#Les faits pour l’étude monétaire Géo-stratégique: 

La part de la consommation mondiale du pétrole dans le transport routier est de 45% (Source: Observatoire de l’Energie)

On sait que la vente du pétrole est libellée en $ ce qui démontre sa suprématie. Les seules ventes des USA et de l’Arabie saoudite représentent plus de 35% de part de marché. (Source: AIE)

La part de la vente du pétrole qui n’est pas libellée en $ est de plus de 30%. (Russie, Iran, Chine).

Alors imaginez en 2040 où les voitures électriques détiendront plus de 50% de part du marché de véhicules. 

Ne serait-on pas en train de donner un effet de levier pour dédollariser l’économie mondiale?

Hypothèse: Ce coup d’état ne serait-il pas une manigance afin de maîtriser et lisser un atterrissage sans surprise du $ sachant que l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi détient à peu près 50% de part de marché des véhicules électriques et que 50% du marché des véhicules électriques se trouveront en Chine ?!?!?!

# L’interrogation nationale: 

Mon pays a investit des dizaines pour ne pas dire une centaine de milliards de Dhs en infrastructures (Port Tanger-Med, Zones franches, LGV, etc …) afin de motiver l’installation d’usines dans des secteurs d’activité comme l’aéronautique et l’automobile entre autres.

Il y va de soit qu’une veille concurrentielle et surtout une veille stratégique soit mise en place afin de protéger, assurer, consolider, soutenir et poursuivre l’implantation d’entreprises à moyen, long et très long terme. Gouverner c’est prévoir et non subir.

Je porte une attention particulière aux équipementiers. 

Les équipementiers Chinois et Coréens contribuent et contribueront à hauteurs de plus de 50% au contenu du véhicule électrique. À eux seuls, ils détiennent plus de 80% de la fabrication mondiale de batteries.

Les équipementiers traditionnels, du type Delphi ou Bosch, comptent, eux, pour 28%. Valéo sera inquiété et Faurecia a du souci à se faire.

Du coup, la situation des fournisseurs est assez contrastée. 

Mais Carlos Ghosn a été arrêté pour des raisons de fraudes fiscales et d’abus de biens sociaux ?

Savez-vous que Obama, lors de sa présidence des USA, lui avait proposé de prendre la présidence de GM et qu’il l’a déclinée. Il aurait touché le double de son salaire actuel. Je pense qu’à travers ce fait, sa motivation était & est ailleurs. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *