Home / Société / Décharge publique: La gestion a été confiée à la société Averda

Décharge publique: La gestion a été confiée à la société Averda

Le dossier de réhabilitation de la décharge de Tanger est sur la bonne voie. La gestion de la future décharge a été confiée par le groupement intercommunal Al Boughaz (qui regroupe Tanger et une vingtaine de communes environnantes) à la société Averda. Le montant du marché est de près de 1 milliard de DH. La future décharge sera érigée sur la commune d’El Menzla, à une vingtaine de kilomètres au sud de Tanger près du douar de Hjar Nhel. Averda devra assurer la gestion déléguée du service et la valorisation des déchets pour une période de 20 ans. A rappeler que la Commune urbaine avait lancé un appel d’offres en vue de sélectionner un opérateur pour la gestion et l’exploitation de la nouvelle décharge publique. Le cahier des charges s’avère assez strict.

Quatre sociétés avaient présenté leurs candidatures pour gérer la nouvelle décharge. Il s’agit du consortium constitué par le groupe français Suez, de Compagen, Urba Ser et Avedra.

Selon des responsables à la commune, cet appel d’offres concerne la gestion de l’un des projets les plus stratégiques de la nouvelle métropole. En effet, les autorités de la ville veulent la doter d’une décharge contrôlée des plus modernes. Un premier appel d’offre avait été lancé en début de la même année pour la réalisation des travaux d’aménagement de cette nouvelle décharge dans la zone d’Al Menzla et en faire un véritable centre de traitement des déchets.

Il s’agit d’un site moderne avec une gestion électronique automatisée du contrôle des accès, un changement radical par rapport à l’actuelle décharge. Deux clôtures y sont prévues pour interdire l’accès des personnes étrangères au service. Outre les zones d’enfouissement, la décharge d’Al Menzla disposera d’un centre de tri équipé de trieurs automatiques pour la valorisation des déchets, respectant fortement l’environnement local.

Autre importante mission de la société attributaire sera de réaliser des travaux de nettoyage et de préparation des zones à réhabiliter, de veiller à rassembler et déplacer l’ensemble des déchets, même ceux éparpillés par le vent à moins de 1000 mètres des limites de la décharge et  d’assurer un compactage et talutage des déchets et leur couverture d’une couche imperméable pour éviter les fuites ainsi que d’une couverture finale en terre végétale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *