Home / Tourisme / CRT–AIHT–ARAVN… Appel pour la réconciliation des sages

CRT–AIHT–ARAVN… Appel pour la réconciliation des sages

L’organisation de la première bourse de tourisme par le CRT est un événement qui va permettre de réunir, à Tanger, les plus grands tour opérateurs du secteur du monde. Une occasion en or pour relancer positivement la promotion de la destination locale et régionale. Une opportunité à ne pas rater… Et d’ailleurs, les professionnels du tourisme n’ont plus aucun droit de rater les occasions qui leur sont présentées, car elles sont de plus en plus rares et difficiles à reproduire.

Et pour cela, l’essentiel à faire en marge de cet événement (peu importe avant ou après) c’est de rassembler les professionnels du secteur, ceux de Tanger surtout, autour de nouveaux objectifs et d’une nouvelle synergie. Car le moment est grave et les malentendus ne feront que l’aggraver davantage. D’où cette idée de réunir les professionnels de la ville autour d’un même objectif: faire la paix et mettre la main dans la main pour la relance de Tanger. Ce n’est pas du tout impossible. Bien au contraire.

Le message de vœux de paix est surtout lancé à des associations parmi les plus importantes du secteur. Celles qui en constituent les piliers et l’ossature, à savoir le CRT, l’AIHT et l’ARAVN. Ce n’est plus un secret, car tout le monde sait que la relation entre les responsables de ces trois associations n’est pas au beau fixe. Et cette perturbation doit cesser d’exister. Il en est temps.

Tout le monde sait aussi que le CRT ne peut pas avancer sans l’apport réel des autres associations professionnelles, en l’occurrence l’AIHT et l’ARAVN. Les problèmes du tourisme au niveau de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima ne seront jamais résolus sans la participation de l’ensemble des organismes concernés. Et l’idéal serait de tourner le dos au passé et d’entamer une nouvelle étape dans le seul but d’améliorer le produit et donc d’attirer plus de touristes.

Dans ce sens, le nouveau plan d’action pour le développement touristique, signé par le Conseil régional du tourisme de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (CRT) est constitué de projets qui méritent le soutien de toutes les autorités de la région.

Le Conseil ne cache plus son ambition d’attirer plus de 3 millions de touristes vers la région d’ici à l’an 2020. Pour atteindre cet objectif, une série de projets a été présentée dans le cadre du nouveau plan d’action pour le développement touristique de la région. Une région qui compte notamment améliorer l’offre MICE spécialisée dans les salons internationaux et consolider l’offre balnéaire sur le littoral.

Parmi les autres actions à mener: la confirmation des marchés traditionnels (dont l’Espagne et la France) et le développement de nouveaux marchés tels la Chine et la Russie. Aujourd’hui, la région compte près de 289 unités hôtelières, soit 22.550 lits, dont l’essentiel se trouve à Tanger qui regroupe quelque 50% de la capacité d’hébergement régionale. Mais qui dit hébergement, dit également niveau de prestations.

Améliorer ces résultats et viser d’autres objectifs plus audacieux nécessite l’union sincère de tous les professionnels. A cet effet et pour bien faire la paix, il serait bénéfique si c’est le Wali Mohamed el Yacoubi qui prend en charge l’appel à une réunion rassemblant tous les sages du secteur afin de réactiver les relations positives pour accélérer la relance du tourisme dans la nouvelle métropole.

Abedslam Reddam

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *