Home / Société / Chronique d’Oussama Ouassini: Tombeau pour une France qui s’est suicidée le jour où elle a tué sa poule aux œufs d’or

Chronique d’Oussama Ouassini: Tombeau pour une France qui s’est suicidée le jour où elle a tué sa poule aux œufs d’or

On appelle tombeau un poème dédié à un défunt. Les anciens poètes écrivaient des tombeaux quand ceux qu’ils aimaient disparaissaient.  Dans quelques années ou quelques dizaines d’années quand les historiens se pencheront sur la question, quand ils se demanderont quand la France s’est suicidée, je pense qu’ils diront que c’est en 2018 ou en 2019. Pourquoi?

Depuis combien de temps étudie-t-on le latin selon vous? depuis l’empire de Rome qui a chuté dans les années 400 ap J.C.  L’empire Romain fut une puissance coloniale militaire et prédatrice et en même temps une grande puissance culturelle. L’empire est mort sur son territoire décimé par les invasions des Goths, des Ostrogoth et des Vandales, mais il survit dans les esprits jusqu’à nos jours, au point où la langue latine dont personne ne connait la vraie prononciation est encore enseignée rue d’ULM à Paris (Ecole Normale Supérieure) et parlée au Vatican. C’est étrange non?

En fait ça ne l’est pas. Les empires occupent des territoires qu’ils peuvent perdre mais c’est dans les esprits qu’ils survivent le plus longtemps. Il en est ainsi des empires portugais et espagnols comme il en est de l’empire anglais. Ce dernier a perdu tous les territoires qu’il possédait (à l’exception de Gibraltar et de quelques îlots) mais Shaekspeare est encore connu dans le monde entier et la langue anglaise est la première langue de communication dans le monde. On parlera peut être anglais dans 1000 ou 2000 ans si cette langue survit comme le latin.  Du temps du prophète ISSA (yassu ou Jesus pour les chrétiens) on ne parlait pas l’hébreu en Judée Palestine mais l’araméen. La langue et la culture araméenne (wa kazaalika akhdu rabbika al quraa wa hiya zaalimatun) ont survécu des siècles à l’empire d’origine avant d’être supplantées par le grec et le latin.

Et cela pour une raison très simple: c’est parce que l’occupation des territoires pousse les populations à abandonner leurs systèmes linguistiques, voire leur système de valeurs au profit de celui des puissances conquérantes. Mais si une décolonisation peut se faire en 50 ans ou 130 (comme c’est le cas de l’Algérie), la décolonisation des esprits est beaucoup plus lente. Au 17éme siècle en France par exemple, la querelle des Anciens et des Modernes opposait, ceux qui prétendaient que l’on ne pouvait faire mieux que les Grecs et les Romains (les anciens) aux partisans de la modernité. Pourtant Paris ne s’appelait plus Lutecia et L’empire romain avait disparu depuis 1200 ans!!!

 Le français n’est pas la première langue de communication mondiale. Le chinois, mandarin, le hindi, l’anglais et l’espagnol passent devant. La France coloniale a quasiment disparu; l’Empire colonial a perdu l’essentiel de ses territoires dans la période des décolonisations et après la fin de la deuxième guerre mondiale mais il reste très présent dans les esprits. Au Maroc comme dans beaucoup de pays d’Afrique ou certains pays d’Asie, la langue française fédère pourtant les élites sociales. Elle est enseignée dans toutes les écoles, elle est utilisée dans les administrations etc. Cette présence active de la langue soutenue par les instituts français à l’étranger ou les missions est le contrepoint de la présence des entreprises françaises. Au Maroc, l’Espagne a le plus grand nombre d’entreprises mais la France a les plus importantes. Mais en arrière plan, il n’y pas que cela: il y a d’abord le fait que depuis l’ère des colonisations, les universités françaises ainsi que la plupart des grandes écoles de ce pays forment presque gratuitement les élites culturelles des pays colonisés puis décolonisés.

Du coup, on peut dire que la France n’a pas cessé de financer depuis plus d’un siècle son rayonnement culturel dans ses anciennes colonies. Parmi ces élites qui ont étudié en France une partie y est restée, contribuant ainsi à une désastreuse fuite des cerveaux des anciennes colonies vers la métropole et une partie est rentrée dans ses pays d’origines où elle a conservé puis instillé un tropisme français qui se manifeste notamment dans les préférences économiques. On achète plus facilement  quand on parle la langue et qu’on pratique la culture de ce pays. (Les allemands l’ont compris qui depuis trente ans ont ouvert leurs portes aux étudiants marocains).

Mais voilà, c’est fini. Depuis l’annonce en 2018, effective à la rentrée 2019, les frais de scolarité dans les universités ont été multipliés par 10 (pas pour les étudiants européens par contre). La France a cessé de subventionner son rayonnement culturel, économique et linguistique. Les enfants africains ou asiatiques des anciennes colonies devront payer 10 fois plus qu’un Roumain, un Bulgare ou un Hongrois par exemple pour étudier dans ce pays et promouvoir par la suite la langue et la culture française dans le leur.  Les français sous la présidence de M. et Mme Macron veulent le beurre et l’argent du beurre et le sourire de la laitière comme dit l’expression populaire. Ils demandent aux anciens colonisés non seulement de les servir mais aussi d’être payés.

Il y a beaucoup de mépris dans ce geste du président et pas seulement pour les Maghrébins, les Africains et les Asiatiques. Le premier ministre qui a annoncé la nouvelle ne s’en est même pas rendu compte. Il suffit de voir la manière dont il s’est justifié: il a dit qu’il était inadmissible que les enfants des riches marocains, algériens ou tunisiens (entre autres) payent autant que les pauvres français. Comme si seuls les enfants des riches de ces ex-colonies avaient bénéficié de ce système: un mensonge éhonté, une hypocrisie sans fin.

Non en réalité ce qui se passe c’est que la France fait ce que La fontaine dans une de ses fables a strictement interdit de faire: La France avait une poule qui pondait des œufs d’or et elle l’a éventrée pour voir si cela ne lui rapporterait pas plus. Les élites Françaises n’ont plus de sens commun: elles sont atteintes par un mal que dans la pièce de théâtre Oedipe Roi on appelle UBRIS, un orgueil et une vanité si démesurée qu’ils provoquent la colère des dieux grecs qui poussent Oedipe à se CREVER LES YEUX. (Min haythu laa yashuruun).

A l’heure où  la CHINE subventionne des cours de chinois gratuits au Maroc, à l’heure où les études sont gratuites en Allemagne, à l’heure où le système éducatif post baccalauréat s’est développé et se développe encore plus au Maroc, M. et Mme Macron demandent aux Marocains de se saigner pour que leurs enfants apprennent le français au Maroc et de se saigner encore plus lorsqu’ils les envoient en France finir leurs études. C’est comme demander à quelqu’un d’embrasser une main gantée (qui porte un gant). La question que se posent les historiens et même les recteurs d’universités françaises et de laboratoires fermés fautes d’effectifs c’est, formulée par Asterix et Obelix: Par Toutatis M. et Mme Macron, est ce que le ciel vous est tombé sur la tête ou est ce que vous n’avez pas réalisé que vous venez de réaliser le parfait SUICIDE du rayonnement culturel de votre pays?

Que les lecteurs ne s’y trompent, cette décision de M. et Mme Macron est loin d’être mauvaise à long terme pour les marocains et les autres anciens pays colonisés. Je pense que dans quelques dizaines d’années on dira que c’est en 2018 ou en 2019 que la véritable décolonisation des esprits francophones a commencé .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *